Les règles d'or

Les dix règles d’or de la randonnée estivale en montagne

 

  1. Au préalable, tu te renseigneras: bulletins météo, cartes topographiques, guides de montagne, gardiens de cabane, propre observation ou expérience personnelle.
  2. Ta course tu prépareras: niveau de difficulté, durée, itinéraire connu ou répertorié sur carte, conditions météo.
  3. Le bon matériel tu choisiras: adapté au niveau de difficulté de la course, mais au minimum des chaussures de marche adaptées, un sac à dos avec un pull et une veste, à boire et à manger, des lunettes de soleil.
  4. Le bon itinéraire tu prendras: correspondant aux niveaux des participants et adapté au moins expérimentés du groupe, mais en tous les cas choisir un chemin connu ou répertorié, avec une alternative de retour.
  5. Avant le départ un tiers tu informeras: informez un tiers, communiquez aux participants l’itinéraire choisi, adaptez la course à la forme du jour, respectez les conditions météo.
  6. Les conditions météo tu observeras: Orage = renoncer ou redescendre. Pluie = sol glissant et risques de chute. Vent ou neige = température froide et risques d’hypothermie. Brouillard = pas de visibilité et risques de se perdre.
  7. Les horaires tu respecteras: partir tôt et rentrer tôt, respecter les horaires correspondant à l’itinéraire choisi (indicateurs de sentiers pédestres ou cartes), ne jamais se mettre de nuit.
  8. Pour l’environnement tu auras des égards: marcher sur les sentiers balisés, respecter la faune et la flore, regarder mais ne pas cueillir, ne jamais laisser de matériel ou déchets dans la nature.
  9. En cas d’accident, le 144 tu composeras en Suisse ou le 112 en Europe, ne jamais mettre sa vie en danger pour secourir une victime et toujours s’assurer de sa propre sécurité.
  10. Sans expérience, en cas de doute tu renonceras ou d’un professionnel tu te feras accompagner. Les guides de montagne et les accompagnateurs de randonnées se feront un plaisir de te guider.